Menacé de mort, interdit de déplacement Omar Bargouthi appelle à développer le BDS !

Print Friendly, PDF & Email

(…) Et aucune intimidation, aucune répression, aucun nouveau Maccarthisme ne nous feront jamais abandonner nos droits. Comme l‘a dit un jour l’archevêque Desmond Tutu d’Afrique du Sud, nous voulons la totalité des droits et nous ne cesserons pas notre mouvement non violent, moralement  cohérent, qui vise le respect du droit international pour les droits des Palestiniens, quoiqu’il en soit, aussi loin qu’ils aillent dans la campagne de répression.(…)

BDS-FINAL-LOGO_v5WEB_URL_side-1

LIBERTÉ, JUSTICE, ÉGALITÉ

Voici un texte qui fera date, le texte fort d’un dirigeant palestinien, désormais historique, qui menacé de mort et interdit de déplacement ne courbe pas la tête et qui au risque de sa vie réaffirme que les Palestiniens “veulent tous leurs droits”, appelle au maintien des revendications de l’Appel BDS, y compris et surtout celle portant sur le “retour des Réfugiés” que les sionistes de tous poils de droite comme de gauche refusent avec violence.

Il réaffirme également et ceci devrait être entendu et mis en oeuvre par le mouvement de solidarité, que la défense du BDS ne passe pas seulement par la défense de la liberté d’expression :”(…) notre droit à BDS (qui) n‘est pas qu’un droit à la liberté d’expression, il l’est certainement mais au-delà c’est un droit à lutter pour les droits des Palestiniens dans le cadre du droit international.

Enfin il appelle à un élargissement du périmètre d’action du BDS : “Il est très important de créer des coalitions intersectionnelles avec des groupes de Noirs, de Latinos, de femmes et tant de groupes opprimés dans le monde ou ceux qui luttent pour toutes formes de justice. ” Sans doute pense t-il avec ces exemples surtout aux Etats-Unis, ici en France il s’agit en premier lieu de la population opprimée des quartiers populaires.

Serons-nous à la hauteur de l’Appel qui nous est adressé ? Quoi qu’il en soit notre devoir est de tout faire pour y parvenir.

La rédaction BDSF34.

_______________________________________________________________

Nouvelle Vidéo: Omar Barghouti sur la campagne de répression contre le mouvement BDS le jour de la Nakba

http://www.usacbi.org/2016/05/new-video-omar-barghouti-on-repression-campaign-against-bds-movement-on-nakba-day/

(Le sous titrage n’étant pas encore fait nous publions ci-dessous le texte de l’intervention d’Omar Bargouthi.( ndlr)

_____________

USACBI : Omar Barghouti s’exprime sur la nouvelle interdiction de se déplacer qui lui est faite, BDS

Omar Barghouti est un des fondateurs du mouvement de Boycott, désinvestissement Sanctions (BDS) et de la campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël (PACBI)

En avril 2016 le gouvernement israélien a refusé de renouveler le passeport de Barghouti. En violation du droit international, cette mesure est une interdiction effective de déplacement qui prohibe tout voyage en dehors de la Palestine occupée.

C’est une tentative flagrante du gouvernement israélien d’empêcher que le message de Barghouti atteigne les gens épris de justice dans le monde.
________________

OMAR

Bonjour, je vous parle d’Akka, Acre en Galilée

Ils ont imposé une interdiction de déplacement sur moi, ils m’ont menacé  ainsi que des défenseurs des droits palestiniens, israéliens, internationaux actifs dans le mouvement BDS avec des menaces de type mafieux par exemple d’assassinats ciblés.

Nous continuerons la lutte, ils ne nous intimiderons pas, ils ne peuvent pas  nous tyranniser, et ils ne nous pousseront certainement pas à abaisser le niveau de nos revendications pour les droits des Palestiniens en droit international.

Le mouvement de Boycott, Désinvestissement, Sanctions vise les droits fondamentaux des Palestiniens tel que mettre fin à l’occupation, mettre fin au système de discrimination raciale qui correspond à la définition de l’apartheid par les Nations Unies et le plus important des droits, le droit au retour des réfugiés palestiniens. Ils essaient de faire passer ce dernier pour tellement extrême tellement radical, alors que c’est un droit fondamental à l’égalité des droits. Tous les autres groupes de réfugiés dans le monde jouissent de ces droits et la majorité absolue des Palestiniens sont des réfugiés. Donc nous insisterons sur ce droit.

Et aucune intimidation, aucune répression, aucun nouveau Maccarthisme ne nous feront jamais abandonner nos droits. Comme l‘a dit un jour l’archevêque Desmond Tutu d’Afrique du Sud, nous voulons la totalité des droits et nous ne cesserons pas notre mouvement non violent, moralement  cohérent, qui vise le respect du droit international pour les droits des Palestiniens, quoiqu’il en soit, aussi loin qu’ils aillent dans la campagne de répression.

Israël a échoué à la base, a échoué dans les cœurs et dans les esprits à stopper l’immense croissance du mouvement BDS au cours des dernières années. Dans les principales religions, dans les syndicats, dans les syndicats universitaires, associations étudiantes, groupes LGBT, groupes de femmes, groupes anti-guerre etc. à travers le monde ce mouvement est en croissance. Le soutien de Juifs à BDS se développe énormément, en particulier aux États Unis.

Ils savent cela, ils savent qu’ils ne sont pas gagnants dans le débat avec nous à la base. Aussi sont-ils contraints à vouloir étouffer le mouvement par le haut, en le délégitimant, en adoptant des lois répressives, antidémocratiques, draconiennes aux États Unis, en France, en Grande Bretagne et ailleurs, pour faire taire le mouvement par le haut.

Mais comme le mouvement anti-apartheid a survécu en Afrique du Sud, nous ne survivrons pas seulement, nous grandirons. C’est la meilleure défense de notre droit à BDS qui n‘est pas qu’un droit à la liberté d’expression, il l’est certainement mais au-delà c’est un droit à lutter pour les droits des Palestiniens dans le cadre du droit international. Et c’est incontestablement un droit légitime que personne ne peut nous retirer.

Donc ils essaient de nous supprimer par le haut. Et nous répondons en élargissant ce mouvement à de nouveaux cercles, à des lieux que nous n’avons pas encore atteints. BDS jouera, continuera à jouer un rôle majeur dans la lutte pour les droits des Palestiniens

Il est très important de créer des coalitions intersectionnelles avec des groupes de Noirs, de Latinos, de femmes et tant de groupes opprimés dans le monde ou ceux qui luttent pour toutes formes de justice. Il nous faut voir BDS pour les Palestiniens comme partie intégrante de cette communauté  mondiale luttant pour la justice et pour une paix véritable basée sur l’égalité des droits, sur la liberté et la dignité de tous. Rien ne nous empêchera de réclamer nos droits. Nous avons le droit de vivre dans la dignité comme tout un chacun. Nous continuerons le mouvement BDS et aucune intimidation ne l’arrêtera jamais. Ensemble nous pouvons l’emporter, ensemble nous pouvons réaliser notre Heure Sud-africaine.

Merci.

Les Palestiniens et ceux qui les soutiennent commémorent, le 15 mai, le jour de la Nakba qui a causé l’expulsion de plus de 750 000 Palestiniens de leurs maisons et de leurs terres en 1947-48

En ce jour de la Nakba, la campagne américaine pour le boycott culturel et académique d’Israël (USACBI) incite les universitaires, les artistes et les travailleurs culturels à prendre en compte l’appel à la solidarité avec le peuple palestinien en rejoignant BDS et le boycott académique et culturel d’Israël.

Home


https://bdsmovement.net/
traduction SF pour l’AURDIP

réfugiés

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Cherif dit :

    Le BDS sera encore pmus fort avec ceci :
    La vérité doit être dite aux peuples : sans appliquer le BDS nouvelle formule proposée ci-dessous, ce n’est pas la peine de donner de faux espoir aux Palestiniens.
    (texte en français et en anglais)

    BDS NOUVELLE FORMULE :
    BOYCOTTER ELECTORALEMENT LES CANDIDATS PRO ISRAELIENS

    Chères militantes, chers militants du BDS, Meilleurs vœux de l’année 2016.
    Voici une proposition qui pourrait rendre plus efficace les actions du BDS et écourter la souffrance des Palestiniens. Un projet qui pourrait rapprocher la paix en Palestine ainsi que dans le monde, car le conflit palestino-israélien contamine nombre de pays de la planète.
    Après dix ans d’expérience, nous constatons que le seul boycott des produits venant des colonies n’est pas efficace dans la mesure où les pertes financières provoquées par le BDS sont largement compensées par le lobby sioniste et ses capitalistes à travers le monde.
    Depuis que le premier ministre israélien a donné carte blanche à son armée, à sa police, à ses colons et à tous les israéliens de tuer des Palestiniens pour un simple soupçon, la gâchette est devenue plus facile à manier par des assassins pour qui la vie des Palestiniens n’a aucune valeur. Des Palestiniens sont assassinés tous les jours en Cisjordanie et à Gaza, et ce devant un silence complice des politiques et des médias occidentaux.
    Des Etats et des élus occidentaux ont même osé réclamer la libération du soldat israélien Shalit, capturé pourtant en pleine action par des combattants palestiniens ; mais ils se taisent sur le massacre de tout un peuple ! Se taire sur le massacre d’un peuple est considéré par le droit international comme une complicité pour non-assistance à peuple en danger. Les élus des peuples occidentaux sont les premiers accusés de complicité dans le malheur des Palestiniens, car ce sont eux qui protègent l’Etat israël et empêchent sa condamnation.
    Ceci dit la situation est très grave. L’État israélien est non seulement un obstacle à la paix en Palestine, mais il est la source de tous les conflits qui existent dans les pays arabes et musulmans dont les conséquences sont déjà ressenties sur le plan mondial. Celles-ci pourraient s’empirer davantage si rien n’est fait dans le moyen terme pour obliger l’État israélien à accepter de faire la paix avec les Palestiniens sur des bases solides.

    Nous savons que, malgré des efforts énormes investis par les militants du BDS, le boycott des seuls produits venant des colonies ne suffit pas pour obliger l’Etat israélien à respecter les droits des Palestiniens et opter pour la paix. Le seul et unique moyen pour l’y obliger, à notre avis, c’est de le priver des élus qui le soutiennent à partir des institutions occidentales qui ont des pouvoirs de décisions; et pour ce faire, il convient d’appeler à les boycotter électoralement car ce sont les parlementaires qui assurent l’impunité d’israël malgré tous les crimes qu’il commet contre les Palestiniens.
    L’idéal pour « une Paix juste et durable » serait la fondation d’Un Seul État pour tous les habitants de la Palestine historique ; bien entendu la décision finale reviendra aux habitants de la Palestine eux-mêmes. Mais d’ores et déjà nous savons que nombre de Palestiniens et d’Israéliens sont convaincus que cette option sera la meilleure, voire l’unique solution pour concrétiser la paix. Donc, encore un peu plus d’effort et nous arriverons à tracer le chemin qui nous mène vers la Paix.
    C’est pourquoi il est urgent de demander aux militants du BDS de débattre de cette question pour passer à la vitesse supérieure, car le temps presse. Choisissons cette option si nous voulons arrêter les effusions de sang de part et d’autre et rapprocher la Paix en Palestine, qui bénéficiera certainement à tous les peuples de la Terre.
    Fin du message.

    Bien cordialement
    Le Collectif Paix Comme Palestine – CPCP

  2. Cherif dit :

    C’est le moment propice pour développer le BDS en y ajoutant le boycott électoral de tous sionistes et leurs complices à travers le monde. Sachant que ce sont les élus des peuples, notamment occidentaux, qui empêchent qu’israël soit condamné pour ses crimes de toutes les catégories commis contre les Palestiniens, ou simplement sanctionné pour le non respect des lois et résolutions internationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.