L’Union Générale des Femmes Palestiniennes rend hommage à Miss Malaisie et Miss Indonésie

Print Friendly, PDF & Email

(Images d’archives de l’UGFP)

L’Union Générale des Femmes Palestiniennes (UGFP) rend hommage à Miss Malaisie et Miss Indonésie qui se sont retirées de Miss Univers 2021, spectacle qui va être accueilli par Israël en décembre prochain. L’UGFP, qui représente les femmes palestiniennes et défend leurs droits à travers le monde, appelle toutes les participantes à suivre la voie ouverte par ces deux participantes de principes et de se retirer de la compétition pour éviter de servir de feuille de vigne aux crimes continus du régime israélien de colonialisme et d’apartheid contre notre peuple palestinien.

L’occupation israélienne dénie depuis des décennies à notre peuple ses droits inaliénables selon le droit international. Elle continue à nous cibler et ses fonctionnaires et ses politiciens continuent de susciter des actions contre notre peuple, particulièrement contre les femmes, appelant à nous tuer et nous violer. Dans ces circonstances, présenter le spectacle Miss Univers à « Eilat » est une forme de complicité en aggravant et en blanchissant l’oppression israélienne contre nous en tant que femmes palestiniennes dans les camps de réfugiés, dans les centres de détention israéliens, dans la Bande de Gaza assiégée, et dans nos villages dont les terres sont continuellement expropriées par les forces d’occupation israéliennes, particulièrement à Jérusalem et ses quartiers alentour.

L’UGFP dénonce avec force la participation des régimes des Émirats Arabes Unis (première participation dans l’histoire du pays), et du Maroc (première participation en 40 ans) à la compétition. La seule explication à cette participation, c’est qu’elle découle d’une décision politique dans le contexte de l’alliance stratégique militaro-sécuritaire naissante entre ces deux régimes et le régime colonial et d’apartheid israélien. Cette alliance fait suite à la signature l’année dernière des accords de trahison et de normalisation avec Israël et constitue une tentative par ces deux régimes de transférer la normalisation du niveau officiel au niveau populaire, où le rejet de la normalisation avec l’ennemi israélien prévaut toujours.

Nous condamnons fermement la complicité des organisateurs de Miss Univers avec la propagande israélienne en décidant de tenir ce concours sur les terres du village palestinien d’Um Al-Rashrash, qui a subi un nettoyage ethnique en 1948. Nous réitérons notre appel aux participantes à prendre leurs distances avec cette complicité en se retirant de la compétition.

L’Union Générale des Femmes Palestiniennes

Traduction : J. Ch. pour Campagne BDS France Montpellier

Vous aimerez aussi...