Angela Davis appelle à unifier les luttes anti-racistes pour la Semaine contre l’Apartheid Israélien 2020

Print Friendly, PDF & Email

Nos oppresseurs s’unissant, il devient de plus en plus évident que toutes nos luttes pour la liberté sont interconnectées et que personne ne sera libre tant que nous ne serons pas tous libres.

Angela Davis

Afrique, Monde arabe, Asie, Europe, Amérique Latine, Amérique du Nord

Dirigeante du mouvement pour les droits civiques aux États Unis, Angela Davis a dit dans une déclaration :

 

Il est stimulant de voir qu’en cette sinistre période où le fascisme et les partis politiques d’extrême droite progressent dans beaucoup de pays, de nombreuses personnes en prennent conscience et les gens et les organisations se rassemblent pour combattre le racisme et toutes les formes de discrimination. Et pour ceux qui partout luttent contre le racisme et pour la liberté, le peuple palestinien demeure une inspiration parce qu’il a souffert en restant inébranlable depuis si longtemps, refusant d’abandonner et d’accepter un assujettissement et une injustice permanents.

 

En Palestine, aux États Unis, dans les pays arabes, en Amérique Latine et en Asie, les gens qui cherchent à maintenir des régimes d’oppression et de discrimination raciale partagent leurs idéologies, leurs stratégies et leurs armes. Par exemple, les stratégies policières ont traversé les frontières, les départements de la police américaine et israélienne échangeant leurs tactiques. Et le complexe carcéral industriel international est testé sous sa forme la plus extrême en Palestine.

 

Partout, les militants sur le terrain voient ces connexions et les défient. En 2014, lors du soulèvement de Ferguson aux États Unis, alors que les manifestations s’ébranlaient, ce sont les militants palestiniens qui, les premiers, ont exprimé leur solidarité et ont ainsi permis le développement d’un mouvement mondial de solidarité avec La Vie des Noirs Importe. En retour, les Palestiniens se sont explicitement inspirés du mouvement américain pour les droits civiques et du mouvement anti-apartheid en Afrique du Sud pour développer leur mouvement BDS.

 

Nos oppresseurs s’unissant, il devient de plus en plus évident que toutes nos luttes pour la liberté sont interconnectées et que personne ne sera libre tant que nous ne serons pas tous libres.

 

Dans ce contexte, il y a cette année imbrication de la Semaine mondiale annuelle contre l’Apartheid Israélien et de la Journée Internationale annuelle de l’ONU pour l’Élimination du Racisme. Cela fournit une opportunité pour mettre en lumière ces connexions et, pour les associations progressistes, d’unir leurs forces contre le racisme et pour la liberté.

 

Si la justice est indivisible, il s’ensuit que nous devons unir nos luttes contre l’injustice. Je soutiens sans réserve la Semaine contre l’Apartheid Israélien 2020 sur le thème Unis contre le Racisme, et j’appelle associations et individus à travers le monde à y participer.

 

 

Traduction : J. Ch. pour BDS France

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.